jeudi 14 mai 2009

Le 5ème "mercredi de la rue Férou" : le 27 mai 2009, les "Classiques slaves", la plus belle collection slave de l'édition mondiale

La 5ème séance des « mercredis de la rue Férou » aura lieu le 27 mai 2009 (18-20h).
Le thème : la collection des « Classiques slaves », fleuron des éditions l’Âge d’Homme.
Invités : Gérard Conio, Vladimir Dimitrijevic et Georges Nivat (directeurs de la collection).
Présentation, débats, nouveautés…
5 rue Férou 75006 PARIS
M° Saint-Sulpice
01 55 42 79 79
Pour tout renseignement : http://www.http//librairieagedhomme5rferouparis/blogspot.com/

La collection des « Classiques slaves » est née en 1966, avec la maison d’édition l’Âge d’Homme. Elle est pour Vladimir Dimitrijevic la « collection de la grande pacification européenne ». A une époque où la littérature de l’Est de l’Europe était très partiellement connue pour ne pas dire inconnue. Vladimir Volkoff avait un mot pour le dire : il disait qu’en Occident, on connaissait « Tolstoïevski »… Cette littérature reste mal connue alors qu’il y a tant de merveilles à découvrir.
Le premier livre de la collection fut le roman Petersbourg d’Andreï Biély, traduit par deux jeunes universitaires Jacques Catteau et Georges Nivat, avec une préface de Pierre Pascal et une postface de Georges Nivat. Immense défi de traduction et premier titre d’une collection qui est aujourd’hui le plus bel ensemble slave de l’édition mondiale. On compte environ 700 titres (sur les 4000 de la maison d’édition) dans « L’Archipel slave », comme l’appelle Vladimir Dimitrijevic.
« L’Archipel slave » rassemble les collections des « Classiques slaves » ; la collection de la « Sophia » pour la théologie orthodoxe, fondée par Constantin Andronikof ; la « Slavica » (pour les essais et témoignages) ; la « Petite collection slave », sans oublier les ouvrages parus dans les collections des « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle » (dirigée par Jean-Claude Larchet), les Art, Théâtre, Cinéma, Musique, la revue Communisme (dirigée par Stéphane Courtois)… Tout un ensemble dont les éléments sont distincts mais pas séparés.
La collection des « Classiques slaves » est reconnaissable par des couvertures ocres marquées des lettres cyrilliques « CK », pour « Slovenski Klasiki ».
Les directeurs fondateurs de la collection étaient Jacques Catteau, Vladimir Dimitrijevic et Georges Nivat, et sont aujourd’hui Georges Conio, Vladimir Dimitrijevic et Georges Nivat.
Les aventures éditoriales ne manquent pas. Les directeurs de la collection évoqueront l’arrivée clandestine à l’Ouest du microfilm de Vie et destin de Vassili Grossmann ; la découverte en Occident de l’œuvre d’Alexandre Zinoviev… La reparution toute récente du superbe roman Les Paysans du Polonais Ladislas Reymont (934 p.) et tant d’autres titres d’auteurs connus ou moins connus.
Le travail des traducteurs est primordial dans ces collections de « L’Archipel slave ». Ils seront nombreux le mercredi 27 mai 2009.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire